collection

          C’est le nez collé dans mes livres « Dressed To Kill », de Virginia & Daisy Bates ; et « Jazz Age Beauties » de Robert Hudovernik, que j’ai décidé de me lancer dans cette période, pour cette nouvelle collection 2014.

        De lecture en lecture, je me suis intéressé tout particulièrement aux « Flappers », un terme donné aux femmes modernes des années 20. Etymologiquement, Le mot d'argot « flapper » est censé se référer à un jeune oiseau battant des ailes tout en apprenant à voler. Mais ce terme évolue et se précise : de « prostitué », en passant par « jeune fille animé » ou « femme faisant son entrée dans la vie adulte » ; les hommes ont du mal définir tout ce que cette « rébellion » signifie pour ces femmes. En réalité, ce n’est pas la définition qui est difficile à cerner pour eux : ce sont ces femmes qui sont difficile à tempérer ! L’Histoire nous montre des femmes dociles : désormais elles gouttent à tous les plaisirs, sans l’approbation de qui que ce soit. Car en fin de compte, ce sont ces femmes là, à qui on a fait appelle durant la Première Guerre Mondiale : elles sont devenues la population active et ont remplacé la main d’œuvre masculine, en comblant la place des hommes absents, partis en guerre.

The Sparkling Flapper 14 pe (2)

        Ces femmes ont osé braver les interdits du « protocole » de la vie en société: Jupe et robe courte, cheveux plutôt courts ou coupés au carré. Elles sont allées à l’encontre des mœurs de l’époque : alcool fort, cigarettes, sexe ; une rébellion sur un air de Jazz, très en vogue à cette époque, à La Nouvelle Orléans. Elles fumaient, conduisaient des voitures, et méprisaient les normes sociales et sexuelles. Un désir de fuir les carcans de l’image de la femme de l’époque ; de leurs aïeules.

       Ces fougueuses femmes et leur maquillage excessif, passaient leur temps à faire la fête, à mordre la vie à pleine dents. Elles étaient fières d’afficher un étalage de leur mépris pour ce qui était alors considéré comme un comportement acceptable.

 

Photographe: Pauline Franque Photography
Maquilleuses & Coiffeuses: Marina G Make Up & Sophie Charles Mua
Modèle: Elise Blais, Maï Compte-Pro, Mathilde Hays
Stylisme: Zawann

Cette séance n'aurait pas été possible sans cette équipe professionelle et motivée. Une journée plein d'échanges, de rires, de fous rires.

Egalement une belle occasion grâce à ce sublime lieu tout à fait dans le thème de cette séance: merci aux propriétaires de l' Hotel Meurice ( 5-7 Rue Edmond Roche, 62100 Calais ), pour nous avoir donné l'occasion d'utiliser ce lieu plein de charme.

IMG_9526

 


 

Je tiens à remercier toute l'équipe pour cette delicieuse journée! Pauline Franque pour son excellent travail à la photographie, Marina Gandrey et Sophie Charles pour les coiffures et maquillage des 3 demoiselles. Mathilde, Elise & Maï pour s'être prétté au jeu. Marina de la marque ZAWANN, pour avoir réalisé les 3 robes que portent les demoiselles.

Et enfin , merci aux propriétaires de l' Hotel Meurice ( 5-7 Rue Edmond Roche, 62100 Calais ), pour nous avoir donné l'occasion d'utiliser ce lieu plein de charme.


 

IMG_9441

IMG_9538

IMG_9683

IMG_9694IMG_9698